Direction Nationale des Assurances du Gabon

Pour un Gabon émergent

Rapport sur les intermediaires d'assurances

Les rapports annuels:

Rapport Intermédiares 2016

Les 64 courtiers énumérés dans la liste officielle publiée le 11 février 2016 par lettre numéro 1580/MEFP/DA du Ministère de l'Economie des Finances et du Plan, comporte les huit nouvelles entités ci-dessous qui ne figuraient pas dans la liste de 2015 : Générale d'Etudes et de Conseils en Assurances (GECA), YCOF ASSURANCES, CARE ASSURANCES, RISK-ASSUR CONSULTING, STAR ASSURANCES, APRIL AFRICA, LAMA ASSURANCES, ABM CONSEILS.

Voir le rapport annuel de 2016 en intégrale

Rapport Intermédiares 2015

Les 59 courtiers énumérés dans la liste officielle publiée le 10 février 2015 par lettre numéro 1291/MEFP/DA du Ministère de l'Economie des Finances et du Plan, comporte les huit nouvelles entités ci-dessous qui ne figuraient pas dans la liste de 2014 : Société Sénégalaise de Courtage d'Assurances (SOSCAR), Ouest Africaine de Courtage (OAC), SIGMA ASSUR, FIDELIA RISK SOLUTION, Agence Conseil International (ACI), TERANGA ASSURANCES, FINASSEO, VIP ASSURANCES.

Voir le rapport annuel de 2015 en intégrale

Rapport Intermédiares 2014

Le code des Assurances de la CIMA, dans son article 530 dispose que : « le Ministre chargé des Assurances établit et met à jour une liste des courtiers et la transmet à la Commission Régionale de Contrôle des Assurances, aux compagnies d'assurances et la communique au public par voie de presse ». En application de cette disposition, la Direction des Assurances établit chaque année une liste qui prend en compte l'ensemble des conditions d'éligibilité à la profession de courtier en assurance définies par le code (conditions de capacité professionnelle, conditions d'honorabilité, conditions financières).

Voir le rapport annuel de 2014 en intégrale

Rapport Intermédiares 2013

Le code des Assurances de la CIMA, dans son article 530 dispose que : « le Ministre chargé des Assurances établit et met à jour une liste des courtiers et la transmet à la Commission Régionale de Contrôle des Assurances, aux compagnies d'assurances et la communique au public par voie de presse ». En application de cette disposition, la Direction des Assurances établit chaque année une liste qui prend en compte l'ensemble des conditions d'éligibilité à la profession de courtier en assurance définies par le code (conditions de capacité professionnelle, conditions d'honorabilité, conditions financières).

Voir le rapport annuel de 2013 en intégrale

Rapport Intermédiares 2012

Le code des Assurances de la CIMA,dans son article 530 dispose que : « le Ministre chargé des Assurances établit et met à jour une liste des courtiers et la transmet à la Commission Régionale de Contrôle des Assurances, aux compagnies d'assurances et la communique au public par voie de presse ».

En application de cette disposition, la Direction des Assurances établit chaque année une liste qui prend en compte l'ensemble des conditions d'éligibilité à la profession de courtier en assurance définies par le code (conditions de capacité professionnelle, conditions d'honorabilité, conditions financières).

Voir le rapport annuel de 2012 en intégrale

Rapport Intermédiaires 2011

Aussi, la Direction des Assurances a exigé des courtiers la production d'un quitus fiscal attestant qu'ils se sont acquittés de leurs impôts et taxes. La dernière liste annuelle des courtiers, publiée au mois de mai,consacre en 2011, l'existence de 40 courtiers, contre 45 en 2010.

Les 40 courtiers énumérés dans la liste officielle publiée le 05 mai 2011 par lettre numéro 003930/MEF/DA du Ministère de l'Economie et des Finances, comporte les trois nouvelles entités ci-dessous qui ne figuraient pas dans la liste de 2010 : Espace Assurances, Bonus Assurances, Société de Courtage en Assurances et de Représentation (SOCAR).

Voir le rapport annuel de 2011 en intégrale

Rapport Intermédiaires 2010

Le courtier est tenu à tout moment de disposer d'une garantie financière. Le montant de cette garantie est au minimum de dix millions de F CFA. Toutefois ce minimum pourra être porté à un montant plus élevé selon le niveau de fonds perçus par l'intermédiaire et provenant des encaissements de primes ou des fonds reçus de l'assureur pour payer les sinistres.

La dernière liste annuelle des courtiers, publiée au mois d'avril, consacre en 2010, l'existence de 45 courtiers, contre 41 en 2009.

Voir le rapport annuel de 2010 en intégrale