Direction Nationale des Assurances du Gabon

Pour un Gabon émergent

La CIMA inaugure ses locaux

Finie litinérance permanente à travers Libreville à la recherche dun meilleur local pour loger les services de la Conférence interafricaine des marchés dassurances (CIMA). Lorganisation panafricaine est désormais logée à la bonne enseigne après linauguration lundi de son nouveau siège en plein cur de la capitale gabonaise. En présence du président du Conseil des ministres de la CIMA, le Togolais Sani Yaya, Emmanuel Issoze Ngondet, le Premier ministre gabonais, a procédé à louverture solennelle des portes du nouveau siège.

Dun coût total de 6,5 milliards de francs CFA, le nouveau siège de la CIMA, bâti sur une superficie de 2 482 m2, est un immeuble futuriste construit grâce au soutien des sociétés dassurance et de réassureurs implantées dans les 14 Etats de la zone CIMA qui ont contracté un emprunt. Logée en plein centre administratif de Libreville, la nouvelle bâtisse a été élevée sur sept niveaux, en plus du rez-de-chaussée et du sous-sol de 900 m².

Le Camerounais Ncharé Issofa, secrétaire général de la CIMA, a tenu à rendre hommage au gouvernement Gabonais pour lappui constant et multiforme apporté dans la réalisation de cet ambitieux projet.

«Les premiers honneurs sont à lEtat gabonais, sans lequel ce projet de siège naurait jamais vu le jour. A travers cette réalisation communautaire, les Etats de la CIMA réaffirment leur engagement à poursuivre le challenge quils se sont donné au moment de la création de cet organisme le 10 juillet 1992, à Yaoundé au Cameroun», a-t-il déclaré.

«Cet immeuble représente un puissant outil de travail et surtout dintégration régionale. Il témoigne enfin de lengagement sans faille des autorités gabonaises, pour le bon fonctionnement de la CIMA», a ajouté Sani Yaya.

Le gouvernement gabonais, par la voix de son Premier ministre, a émis le vu de voir ce cadre de travail flambant neuf contribuer au rayonnement de la CIMA. «Disposant désormais dun cadre de travail idéal et des plus agréables, je reste persuadé que cette nouvelle infrastructure va davantage galvaniser le personnel et pousser le secrétariat général vers plus defficacité», a déclaré Emmanuel Issoze Ngondet.